AccueilNotre structurePoint de vue L’accessibilité

En recherche de financements, de partenariats ? La MAAM et le Mouvement associatif de Picardie vous proposent un moteur de recherche simple d'utilisation.

C'est par ici !

MAAM
12 rue Frédéric Petit
80000 AMIENS

Tél. : 03 22 92 50 59
Fax : 03 22 92 89 46

contact@maam.fr


Agrandir le plan

  • Envoyer à un ami
  • Imprimer cette page

L’accessibilité

En cherchant sur internet la définition de l’accessibilité, on tombe souvent sur la conjonction de deux définitions retenues par l’association des Paralysés de France : La première est l’"Accès à tout pour tous", expliqué par le chercheur David Caudel comme "la capacité d’atteindre les biens, les services ou les activités désirés par un individu". La seconde est la conception universelle définie par l’ONU comme la "conception de produits, d’équipements, de programmes et de services qui puissent être uilisés par tous, dans toute la mesure du possible, sans nécessiter ni adaptation, ni conception spéciale " (extrait de la Convention internationale ratifiée par la France).

S’il est difficile, voire irréaliste de rendre les activités d’une association accessibles avec exhaustivité et en intégralité, il est intéressant pour tout porteur de projet d’avoir ces définitions en tête. C’est en partant de cela que l’équipe de la Maison des associations tentera d’améliorer l’accessibilité de la prochaine édition du salon des associations d’AGORA.

Depuis mars 2016, nous travaillons avec des membres de la Commission pour l’accessibilité d’Amiens et d’Amiens Métropole et avec L’association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées (LADAPT). Le groupe de travail s’est réuni à trois reprises, pour discuter concrètement des aménagements à mettre en place et imager des animations pour sensibiliser à la question de l’accessibilité. L’accès à AGORA se verra facilité par la mise en place d’un espace de stationnement pour véhicules adaptés, les déplacements sur le site seront possibles pour le plus grand nombre, notamment grâce à la présence de traductrices en langue des signes, d’un parc de fauteuils roulants,...

C’est maintenant aux équipes associatives de jouer le jeu ! Posez-vous dès maintenant la question : les services, les activités, l’aide,... que nous proposons sont-ils faits pour le plus grand nombre (jeunes, personnes handicapées, garçons et filles, personnes en perte d’autonomie, en difficulté d’insertion...) ? Se poser ces questions, dès la conception du projet associatif, permet de penser les choses différemment, de s’ouvrir à de nouveaux publics, d’imaginer des activités auxquelles personne n’aurait peut être pensé dans l’association, mais aussi de découvrir de nouveaux outils numériques, de penser autrement les réunions ou le site internet de l’association. "Se mettre à la place de...", c’est élargir le champ des possibles... "Se mettre à la place de...", c’est apprendre à mieux connaître l’autre et le comprendre. Les salariées de la Maam s’en sont elles-mêmes rendu compte en travaillant avec LADAPT et la Commission pour l’accessibilité.

Grâce aux acteurs associatifs déjà engagés dans la démarche, samedi 10 septembre prochain, le public pourra "se mettre à la place de" en testant un sport en fauteuil, une activité en étant privé d’un sens, etc.

Maison des associations juillet/août 2016